Après la peinture de la petite tribu vorag, je me suis lancé dans la réalisation d’un socle de présentation. Comme c’est mon premier socle de présentation et que ce projet a été très instructif pour moi, je vous propose un petit pas à pas pour suivre les avancées de quelqu’un qui n’est pas un pro de la pâte epoxy, et qui fait donc un truc comme le commun des mortels (ce qui ne veut pas dire qu’il ne faut pas du matos…).  Ayant tout de même 7 pièces à intégrer, ce socle se situe plus en fait entre un diorama et un socle de présentation classique. Le  pas-à-pas aborde donc de nombreux sujets comme  la roche, la neige, un bout de lac gelé,  la peinture de braises… Pas franchement de grandes révélations mais j’espère que ça pourra être utile à certains. J’ai souvent mis des liens pour permettre de visualiser à quoi ressemblent les différents produits utilisés. Ca fera sans doute sourire les initiés, mais c’est le genre de choses que j’appréciais quand j’ai débuté dans la recherche d’infos sur le hobby.

Vous pouvez cliquer sur les photos pour les agrandir hein! C’est parti:

- Après m’être fait un petit croquis pour avoir une idée globale du rendu final, je commence par découper les formes générales du socle dans du styrodur (polystyrène) avec un cutter. Ensuite, je charcute à coup de Dremel pour “animer” le passage entre le premier et le deuxième niveau (un petit escalier grossier sur la droite, une future grotte pour un garde manger au centre, et un dénivelé naturel sur la gauche). Toujours avec le Dremel (un Dremel, c’est cà, outil à têtes inter-changeables pour une quarantaine d’euros, je connais depuis peu alors j’imagine que d’autres peuvent être dans le même cas) je creuse des formes rondes qui marquent les futurs emplacements des pièces. Plus précisément, ces creux accueilleront des rondelles métalliques sur lesquelles il sera possible d’aimanter les figurines (puisque toutes ont déjà une plaque d’aimants collée en dessous leur socle):

- Ensuite je commence à texturer le sol avec de l’enduit de rebouchage (acheté en magasin de bricolage, en blanc sur les photos) acheté en magasin de bricolage. Pour la partie centrale, j’utilise de la roche liquide Prince August (9€, en gris sur la seconde photo) qu’on trouve maintenant un peu partout entre  les magasins de figurines ou de modélisme. Pourquoi utiliser deux produits différents? Juste parce que c’est ma première fois et que je fais des tests pour voir les différences…Si la roche liquide s’applique très bien, l’enduit et beaucoup plus compact et nécessite que je le texture à la main, et c’est plus long. Il est aussi moins facile à appliquer donc je choisis de le garder pour les surfaces planes. En revanche, je trouve que le rendu final de l’enduit fait plus naturel par rapport à l’effet recherché. Je dispose également des morceaux de liège (provenant d’un dessous de plat) pour représenter les roches autour des figurines. Comme chaque pièce est surélevée par des rochers sur son socle, ça aurait fait bizarre d’avoir un sol rocheux complètement plat autour d’elles. Pour l’instant les roches font un peu “posées là”, mais ça devrait s’arranger avec la neige tout à la fin. Enfin je découpe des plaques de carte plastique aux dimensions du socle que je colle sur les côtés. Elles me feront un coffrage bien lisse sur les bords une fois le socle achevé  :

- Je soucouche le tout en noir (bombe noir GW) après avoir mis du miliput (pâte epoxy bi composant qui durci à l’air une fois les deux composants mélangés) sur les arêtes pour lisser les coins du coffrage. Sinon c’est pô beau, j’en ai déjà fais les frais par ailleurs, et on ne m’y reprendra plus.

- Après avoir protégé le coffrage noir avec du scotch de masquage (ce sera ainsi la version finale du coffrage sur lequel je passerai juste un coup de vernis en bombe à la fin), je passe une couche de gris en bombe (bombe grise tamya). On peut noter une différence dans le rendu du texturage entre l’enduit de rebouchage et la roche liquide PA, mais ça n’a pas trop d’importance étant donné que le socle est destiné à recevoir de la neige.

- Je fais ensuite un brossage à sec avec du Dheneb Stone (GW) et une pointe de Codex Grey (GW) pour que le brossage ne fasse pas trop clair par rapport à la base grise foncée, mais suffisamment clair tout de même pour m’autoriser à ne faire qu’un brossage.

- Le gros du travail est maintenant terminé, mais paradoxalement le plus long reste à venir…en effet j’attaque les détails. Je place divers tonneaux et coffres dans la grotte, que je peins avant de recouvrir le tout avec un abri fait un bout de balsa.  Je “sculpte” grossièrement des petites pierres dressées en miliput (de petites tailles pour ne pas cacher la figurine qui se trouvera derrière) que j’intègre au sol avec de l’enduit de rebouchage. Elle sont destinées à accueillir des runes à la peinture. Je rajoute divers éléments tels un bout d’arbre, des lances, un bouclier et les braises d’un feu de camp qui se verront entourées d’ossements un peu plus tard. Je rajoute également les rondelles métalliques (fixées au miliput) qui serviront de bases aimantées aux figurines pour pouvoir transporter le tout sans souci. Je prends soin de peindre la tranche des rondelles en noir (ainsi qu’un petit liséré sur le pourtour), pour éviter qu’on puisse voir la couleur brut du métal si les figurines ne sont pas parfaitement positionnées (étant donné que les formes creusées au Dremel ne correspondent pas exactement à la taille des rondelles/socles). Même si la mise en couleur des différents éléments a commencé, rien n’est achevé sur la photo ci dessous. Il reste de la peinture à faire sur… à peu près tout en fait…

- Bon là on approche du rendu final. La peinture de tous les élements est maintenant achevée. Il ne reste plus que la neige et le petit bout de lac gelé à faire…(pour les photos finales avec la neige, c’est tout à la fin du tuto, encore un peu de patience…):

Je mets également un petit pazapa dans le pazapa, concernant la confection des braises du feu de camp. Rien d’époustouflant mais si ça peut servir! Les pierres ont été grossièrement faites dans des boules de miliput texturées avec du liège (en gros, j’ai compressé le miliput entre deux bouts de liège, c’est très rapide). Les braises sont des copeaux de liège pour le foyer central, entourées de sable. Le tout fixé à la colle à bois pour donner de l’épaisseur. La suite des explications des différentes étapes se trouve dans les commentaires de chaque photo de la galerie:

- Pour  la confection du lac (je triche un peu, je parle du lac maintenant alors que c’est en réalité la dernière chose que j’ai faite!), je prends le parti de ne pas trop me prendre la tête avec les résines à inclusion. Je suis de ceux qui trouve d’emblée trop compliqué d’avoir à mélanger deux substances pour obtenir un produit final, avec le dosage à chiader, tout ça tout cà…(NDLR: cette dernière phrase fait exception pour certains produits alcoolisés…hum, je m’égare, heu..l’abus d’alcool est dangereux pour la santé!…j’ai bon là? alors je continue;-)). Je vais nous tenter tranquillement un effet avec de l’ “eau tranquille” Prince August toute prête (l’eau tranquille? Mais qu’est ce que c’est? , environ 12€).

1: Peinture du fond dans un beau patchwork de couleurs bleues…

2: Préparation du mélange: je verse de l’eau transparente PA toute prête dans un gobelet avec quelques gouttes de Ice Blue GW dilué et un peu de bicarbonate de sodium. Sur les bords j’utilise quelques gouttes d’eau transparente, coloré au Mordian Blue GW.

3: Après avoir versé ces mélanges dans l’espace dédié à mon bout de lac, je saupoudre d’un chouia de bicarbonate sur le bord de lac qui touche la terre. Pour mon premier bout de lac gelé, le résultat me satisfait plutôt. Je suis déjà ravi d’avoir fait un coffrage d’équerre avec le bord de mon lac qui touche la terre, me permettant d’avoir une surface bien plane! Si c’était à refaire je mettrais moins de couleur dans la résine pour que la couleur tire plus sur le blanc que sur le bleu… Après temps de séchage, voilà ce que ça donne.

- Il reste maintenant la dernière étape mais pas des moindres: la pose de la neige. C’est finalement cette dernière étape qui placera les pièces dans le véritable environnement souhaité: un terrain enneigé. Si l’effet est loupé, ben…c’est la cata.  J’ai donc essayé de faire attention à ne pas en mettre partout pour ne pas surcharger le visuel. La couleur de la chair de ces vorags étant très claire, j’appréhendais le fait de les placer dans un environnement tout blanc.  Mais étant donné que les socles des figurines suggéraient un bon enneigement, je me devais de ne pas radiner sur la quantité pour rendre le tout crédible.

Bref pour la recette de la neige: Colle à bois + bicarbonate de sodium + blanc brillant PA + vernis brillant PA. Au fait du bicarbonate, ça se trouve en pharmacie, ça sert à plein de choses, et ça ressemble à çà! Je mets du blanc et du vernis pour que la couleur blanche persiste, car ma colle PVA devient translucide après séchage et ça pourrait faire bizarre par endroit. Ca me fait une pâte épaisse mais toutefois assez liquide pour en mettre dans les recoins sans difficulté. Sur les bords de ma mixture étalée sur le socle, j’applique du vernis mat PA au pinceau (pour juste avoir une fine couche de neige sur les bords). Je saupoudre le tout de bicarbonate. Je laisse reposer 15 minutes, et après je souffle dessus (à faire par la fenêtre hein, sinon c’est Noël chez vous!) pour enlever l’excédent de poudre. Pour info je n’utilise la pâte à la colle à bois qu’aux endroits où la neige est susceptible de s’accumuler, à savoir près des rochers ou du tronc d’arbre. Pour le reste je saupoudre juste du bicarbonate sur du vernis mat appliqué au pinceau.

Bon voilà, c’est maintenant terminé, j’espère que ce pazapa de A à Z pourra servir à certains. Moi je me suis bien amusé à le faire en tout cas, et merci à tous ceux qui auront lu tout ou partie du truc! Bien sûr, la peinture peut  se chiader davantage, et il est toujours possible d’imaginer d’autres détails comme des têtes plantées sur des pieux, ou autres joyeuseries vorags, mais en l’état (et vu que les autres commandes ne vont pas se faire toutes seules), je suis satisfait du résultat:

Sans figurines:

Avec figurines, désolé si je suis équipé pour les photos de figs prises individuellement, mon équipement est insuffisant pour avoir nettement autant de pièces d’un coup. Donc c’est flou…  :

Et une galerie avec des photos du rendu final pris sous toutes les coutures:

Et vous pouvez retrouver les vues des vorags pris isolément sans le décor dans la galerie qui va bien.

Bonne peindouille à tous! ;-) +

3 réponses à to “Pazapa socle vorag.”

  • Bon, tu viens de me plomber une heure de mon après-midi, mais ce tuto est génial! (pis une heure, j’exagère :p)
    Merci à toi, tu as bien fait de mettre tous les liens des produits, ça servira à beaucoup de gens, et à part quelques dérives d’alcoolique notoire :p, tout est très bien expliqué! Bravo!
    Bon, allez, t’as bien mérité un petit lien ;)

  • Nice! ça met bien en valeur les guss’ c’est une réalisation au poil !
    Tu aurais même du la poser en vitrine aujourd’hui porte de versailles et la donner à ton client demain quoi…

  • sk_drille:

    belle réalisation
    merci pour le tuto qui est clair, je retiens pour un prochain dio

Laisser un commentaire