J’ajouterais ici tous mes Repaints de figouzes par ordre chronologique. Le Repaint, c’est comment repeindre par dessus une pièce (sans la décaper à l’écatone) afin de l’améliorer en termes de contraste, de lumières, d’effets divers…tout en conservant le schéma existant.

Je fais souvent des commentaires sur les forums pour donner des pistes d’amélioration, mais il est difficile pour celui  qui reçoit les conseils de bien visualiser ce que l’on veut expliquer. J’espère donc que ce sujet fil rouge sur le repaint pourra servir afin d’éviter les erreurs qui sont souvent faites sur nos bonhommes en plomb.

.

Je présenterais toujours les repaint avec des photos « Avant / Après « . Les abréviations « A » et « E » sur les photos signifient Assombrissement et Eclaircissement.

Vladd ,  Jokers (Eden):

Avant (la peinture était déjà pas mal):

Après:

Le repaint a repris :

- le contraste de quasiment toutes les zones: peau, métalliques, cheuveux, textiles, socle…

- le focal sur le visage, en y mettant un maquillage plus marqué;

- le rajout de finitions: les linings, les poils retravaillés, les grelots, la rouille, le sang, la blessure à l’épaule, la bordure du socle en noir, vernis brillant sur les bottes…les flammes ont aussi été ravivées niveau saturation, notamment en respectant la logique de la chaleur (clair au centre, foncé sur l’extérieur). Pour les poils, le fait d’avoir repassé des filtres de peintures par dessus la peau précedente a atténuer la peinture des poils qui était justement trop marquée. Il m’a suffi de faire quelques petites traits de noir plus marqués pour symboliser des zones plus pileuses.

.

Stipan, Jokers:

Avant:

Après:

Les couleurs utilisées pour ce repaint sont les mêmes que celles utilisés pour Vladd ci-dessus. Je vous laisse vous y référer.

.

Ces repaints jokers sont notamment intéressants pour une chose , c’est de montrer comment utiliser des couleurs fortes ou saturées (rouge et jaune), tout en leur donnant une légitimité, ou un certain « réalisme ». Il n’y a pas des masses d’étapes entre les deux versions. Les rouges et les jaunes ont juste reçu, des jus d’encre Devlan Mud et Badab black pour les ombrer facilement et passer un filtre sur les couleurs de base sorties du pot. Cette phase d’ombrage est primordiale car elle va donner de la profondeur à vos couleurs,  qui sera essentiel pour que voter oeil apprécie correctement les volumes. Ensuite les lumières ont été reprises en filtre, moins dilués toutefois pour mieux maitriser l’application, avant de réaliser au pinceau quelques touches sur les plis les plus marqués. Ce jeu sur la transparence des acryliques fait qu’on va pouvoir donner du vécu sur une couleur très forte comme le rouge d’origine, et lui donner de la crédibilité. C’est le même topo pour la peau. (Bien sûr vous me direz qu’il faut trouver la bonne dilution, mais tout par de là de toute manière, aucune palette ou pazapa ne vous indiquera la dilution qui vous convient).

.

Ensuite un point qu’il ne faut jamais négliger sont les linings. Ils vont démarquer chaque zone, et fournir une lisibilité à la pièce qui va lui donner un meilleur impact à coup sûr!

.

Yorg, Jokers:

Avant :

Après:

.

Les points améliorés sur Yorg ont été:

- La reprise des contrastes sur la peau avec les mêmes couleurs que pour ses compères Jokers;

- la netteté des rayures en repassant dessus plus franchement. La salopette a également reçu des jus de Nuln Oil (ex Badab Black) et de Noir, pour marquer un peu les volumes. Et les plis et les bordures ont été rééclaircis;

- des lignings ont été appliqués sur toute la pièces pour en améliorer la lisibilité;

- Enfin, le maquillage a été plus marqué en repassant du xx et du blanc, la cicatrice a été colorée, quelques poils vite peints sur la poitrine, le tonneau a été davantage rouillé et ensanglanté, les petits détails ont été détourés au noir puis ont reçu quelques points de lumière (outils, lapin en peluche, pointes sur la tête, crâne accroché à la ceinture – on ne voit pas tout sur la photo…).

- Socle et chaînes aux poignets ont reçu des jus de noirs, des touches au Chrome PA pour éclaircir , et dela rouille avec des pigments oranges Vallejo.

.

Mishka:

Avant:

La mise en couleur du pelage est déjà bien contrastée. ça va faire gagner du temps.


Après:

Le repaint a consisté ici a davantage contraster le gilet et  les cuirs (avec un peu de texture pour l’usure). La fourrure a également été recontrastée, mais ça ne se voit pas tellement sur les photos.

De petits détails ont été affinées commet les dents, le verre des binocles, contraste sur le socle, les grelots, le sang sur les griffes…
.

Grusha:

Avant:

Après:

Et un zoom sur le visage:


Laisser un commentaire